Hyponatrémie : Causes, Symptômes et Traitement

L'hyponatrémie est un état dans lequel le taux de sodium dans le sang est inférieur à la normale. Dans de nombreux cas, une trop grande quantité d'eau dans le corps dilue le sodium, ce qui provoque cette affection. Quels sont les symptômes et comment la traiter ?

Qu'est ce que l'hyponatrémie ?

L'hyponatrémie se manifeste lorsque la proportion de sodium dans le sang est particulièrement basse. Le sodium est un électrolyte, et il aide à réguler la quantité d'eau qui se trouve à l'intérieur et autour de vos cellules.

En cas d'hyponatrémie, un ou plusieurs facteurs - allant d'une affection médicale sous-jacente à une surconsommation d'eau ( voir notre article quelle quantité d'eau boire par jour ?)- entraînent une dilution du sodium dans votre organisme. Lorsque cela se produit, le niveau d'eau de votre corps augmente et vos cellules commencent à se dilater. Ce phénomène peut entraîner de nombreux problèmes de santé, allant de légers à graves.

Le traitement de l'hyponatrémie vise à résoudre la condition qui en est à l'origine. Selon la nature de l'hyponatrémie, il peut être nécessaire de réduire la quantité d'eau que vous buvez. Dans d'autres cas d'hyponatrémie, vous pourriez avoir besoin de solutions électrolytiques et de médicaments par voie intraveineuse.

Quelles sont les causes de l'hyponatrémie ?

Le sodium joue un rôle clé dans votre corps. Il aide à maintenir une pression sanguine normale, soutient le travail de vos nerfs et de vos muscles. Il régule aussi l'équilibre des fluides de votre corps.

Un taux de sodium sanguin normal se situe entre 133 et 143 nmol. L'hyponatrémie se produit lorsque le sodium dans votre sang tombe en dessous de 135 nmol. Ces chiffres peuvent varier légèrement. Si, au contraire, le taux de sodium est trop élevé (au dessus de 145 ou 150 nmol), on parle alors d'hypernatrémie.

sodium hyponatrémie

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles votre taux de sodium peut être trop faible. En voici quelques-unes :
  • Les médicaments. Les diurétiques et certains antidépresseurs et analgésiques peuvent vous faire pisser ou transpirer davantage. Cela peut affecter votre niveau de sodium.

  • Les problèmes de santé. L'insuffisance cardiaque et les maladies rénales ou hépatiques peuvent affecter la quantité de liquides dans votre corps et, par conséquent, votre niveau de sodium.

  • Des diarrhées ou des vomissements chroniques et graves peuvent épuiser votre corps en liquides et en sodium.

  • Les déséquilibres hormonaux. Certaines hormones affectent votre taux de sodium. Un état appelé SIADH (syndrome de l'hormone antidiurétique inappropriée) peut vous faire retenir l'eau. Et un état appelé maladie d'Addison peut affecter les hormones qui aident à maintenir vos électrolytes sous contrôle. Si votre taux d'hormones thyroïdiennes est trop bas, il peut également affecter votre taux de sodium.

  • Boire trop d'eau. Cela peut diluer la quantité de sodium dans votre sang. Cela se produit généralement lorsque les gens boivent trop pendant les épreuves d'endurance comme les marathons ou les triathlons, et qu'ils perdent également du sodium par la transpiration.

  • Ecstasy/molly (MDMA). Cette amphétamine illégale a été liée à des cas graves d'hyponatrémie.

Les symptômes de l'hyponatrémie

L'hyponatrémie provoque des symptômes neurologiques allant de la confusion aux convulsions et au coma. La gravité des symptômes dépend du niveau de sodium dans le sang et de la rapidité avec laquelle il baisse.

Les symptômes d'hyponatrémie peuvent se manifestent notamment par :

  • Nausées et vomissements
  • Maux de tête
  • Confusion
  • Perte d'énergie, somnolence et fatigue
  • Agitation et irritabilité
  • Faiblesse musculaire, spasmes ou crampes
  • Convulsions
  • Coma

Quand consulter un médecin

Appelez votre médecin si vous pensez être atteint l'hyponatrémie et que vous souffrez de nausées, de maux de tête, de crampes ou de faiblesse. En fonction de la gravité et de la durée de ces signes et symptômes, votre médecin peut vous recommander si nécessaire de consulter immédiatement les urgences médicales.

Adressez-vous directement aux services d'urgence pour toute personne qui présente des signes et symptômes graves d'hyponatrémie, tels que nausées et vomissements, confusion, convulsions ou perte de conscience.

Qui sont les personnes à risque ?

Comme les personnes âgées sont généralement plus susceptibles de prendre certains médicaments ou de développer des maladies chroniques, elles sont généralement plus susceptibles de souffrir d'hyponatrémie. Mais à tout âge, vous êtes plus susceptible de l'attraper si vous souffrez de certaines affections, notamment :
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormones antidiurétiques (SIADH)
  • Maladie rénale
  • Insuffisance cardiaque
  • Diabète insipide
  • Le syndrome de Cushing
  • La polydipsie primaire, un état psychiatrique qui donne envie de boire beaucoup d'eau

Cela peut également se produire si vous prenez les médicaments qui rendent l'affection plus probable.
hyponatrémie
Si vous buvez trop d'eau lorsque vous faites quelque chose de très dur physiquement - comme un marathon - les risques de développer une hyponatrémie augmentent.

Les complications de l'hyponatrémie

Si vous souffrez souvent d'hyponatrémie (hyponatrémie chronique), votre taux de sodium risque de baisser très lentement en quelques jours et vous risquez moins de subir des complications. Mais dans le cas d'une hyponatrémie aiguë, le taux de sodium baisse très rapidement. Cela peut provoquer :

  • Gonflement rapide du cerveau
  • Coma
  • Décès

Vous risquez davantage de subir des lésions cérébrales dues à l'hyponatrémie si vous êtes une femme qui n'est pas passée par la ménopause. Les médecins pensent que cela peut être dû à la façon dont les hormones sexuelles féminines affectent le taux de sodium. 

Comment éviter l'hyponatrémie ?

Il existe plusieurs moyens de prévenir l'hyponatrémie :

  • Si vous souffrez d'une maladie qui peut entraîner un manque de sodium dans le sang, comme une insuffisance des glandes surrénales, assurez-vous de la faire traiter.

  • Souvenez-vous les symptômes de l'hyponatrémie. Surveillez-les si vous prenez des "diurétiques"(qui vous font perdre de l'eau) ou si vous souffrez d'une affection qui peut vous mettre en danger.

  • Faites attention à la quantité d'eau que vous absorbez, surtout si vous pratiquez des activités physiques de haute intensité. Il existe deux moyens fiables de savoir quelle quantité d'eau vous devez boire : votre soif et la couleur de votre urine. Vous consommez probablement assez d'eau si vous n'avez pas soif et que votre urine est de couleur jaune pâle voire transparente.

Demandez à votre médecin si vous devez boire des boissons pour sportifs au lieu de l'eau lorsque vous faites des activités physiques intenses. Ces boissons ont des électrolytes qui contiennent du sodium. Mais si vous ne faites pas d'exercice physique très intense ou pendant une longue période, vous n'en aurez peut-être pas besoin.

Diagnostic de l'hyponatrémie

Comme les symptômes de l'hyponatrémie peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre, votre médecin ordonnera probablement des analyses de sang et d'urine pour confirmer le diagnostic. Il pourra vous interroger sur vos antécédents médicaux, puis procéder à un examen physique. Mais il aura besoin de voir les résultats de vos tests pour s'assurer que vous souffrez d'hyponatrémie.

Traitement de l'hyponatrémie

Étant donné que plusieurs facteurs différents peuvent provoquer une hyponatrémie, votre traitement dépend de la cause.

Si votre médecin estime que vous buvez trop d'eau, vous devrez peut-être réduire votre consommation. Si vous prenez des diurétiques, votre médecin peut modifier votre traitement pour que le sodium dans votre sang revienne à un niveau normal.

Si votre hyponatrémie est apparue soudainement et qu'elle est grave, vous aurez besoin d'un traitement d'urgence pour augmenter votre taux de sodium et d'une vérification médicale pour s'assurer qu'elle se produit en toute sécurité. Il se peut que vous deviez rester à l'hôpital et avoir :

  • une perfusion intraveineuse avec une solution de sodium pour augmenter lentement les niveaux dans votre sang pendant quelques jours

  • Médicaments sur ordonnance pour contrôler des problèmes comme les maux de tête, les nausées ou les crises

 

Veillez à ne pas boire excessivement d'eau est dans de nombreux cas la meilleure manière de prévenir l'hyponatrémie. Une bonne technique pour cela est de se munir d'une gourde ou d'une bouteille et d'en connaître la contenance. Cela vous permettra de rester dans la norme sans non plus tomber dans la psychose à surveiller votre consommation d'eau au quotidien.

Laisser une réponse

Les commentaires doivent être approuvés avant de s'afficher


RETOUR EN HAUT